SE SOUMETTRE A L’ESPRIT DU TEMPS, C’EST UNE TRAHISON DE L’ÉVANGILE ( en acceptant des nouvelles réformes dans l’Église )

Un archevêque aux Allemands : le synode remet en question la nature de la révélation divine, les sacrements, et l’enseignement catholique sur la sexualité.

Le synode allemand ne porte pas sur des préoccupations structurelles mais sur la répudiation de la foi, a écrit l’archevêque de Denver Samuel Aquila le 2 mai à l’évêque président allemand Bätzing.

Depuis 2021, Aquila est en contact épistolaire avec l’Eglise allemande. La récente réponse de Bätzing, qui traite de la lettre ouverte de plus de 70 évêques du monde entier, est datée du 14 avril. Aquila l’a trouvée « en allemand sur internet ».

« Vous affirmez dans votre lettre que le chemin synodal n’est pas correctement compris par les signataires de la lettre ouverte et qu’ils n’ont pas fourni de preuves de leurs préoccupations », écrit Aquila, mais il réfute Bätzing en joignant un mémo de quatre pages comprenant des exemples du synode allemand.

Ces exemples montrent que le synode remet en question la nature de la révélation divine, les sacrements, et l’enseignement catholique sur la sexualité.

Aquila remarque que Bätzing veut « changer » la foi à cause de l’échec des évêques allemands à s’attaquer aux abus homosexuels mais lui dit que l’observation de la doi de l’Eglise « n’a pas conduit au scandale des abus du clergé. »

Il dit aussi : « Se soumettre à l’esprit du temps n’est pas une question de lecture des signes des temps, c’est une trahison de l’Évangile. »

( Source https://gloria.tv/post/xHARjHDdUYKS6yKHwLukTbQWJ