JE VEUX VOUS ÉCLAIRER SUR LA BEAUTÉ DU CIEL , C’EST A UN TEL BONHEUR QUE JE VOUS CONVIE MES ENFANTS et, A PLUS ENCORE !

Montage photo Que Dieu te bénisse - Pixiz

JE VEUX VOUS ÉCLAIRER SUR LA BEAUTÉ DU CIEL , C’EST A UN TEL BONHEUR QUE JE VOUS CONVIE MES ENFANTS et, A PLUS ENCORE !

( Un Enseignement de Jésus à Sœur BEGHE Mardi 21 septembre 2021 )

Le bonheur exquis du Ciel

Le Ciel est plein d’amour, c’est ce qui fait le bonheur de tous Mes saints. Ils sont pleinement heureux, toujours accueillants et remplis du bonheur céleste. Tel est le bonheur que Je suis venu apporter au monde en le sauvant de l’emprise du mauvais, de celui qui déteste Mes enfants et qui Me déteste aussi.

Si vous saviez, Mes enfants, combien Je vous aime ! Si vous saviez ! Vous vous plieriez en quatre, en six, en vingt pour Me contenter, suivant Mes préceptes et Me donnant votre amour et votre fidélité. Il est si étrange que tant d’hommes et de femmes choisissent le mauvais camp, comme si ce mauvais camp leur était plus avantageux. L’assouvissement corporel en est le motif pour beaucoup et puis vient l’amour de l’argent, de l’ambition personnelle, de la gloire humaine : être au-dessus de son voisin, de ses semblables, quelle illusion éphémère !

Au Ciel, rien n’est ainsi. Il n’y a plus que le bonheur d’aimer Dieu comme son bien le plus précieux, son Père comme l’Être éminemment chéri et respecté, aimé profondément et duquel on tient tout. Il est au-dessus de tout, Il remplit l’espace de Son Immensité mais Il est aussi tout à tous, Il est affectueux, riche, généreux et Il comble les vœux honnêtes de tous Ses saints. Il se fait accessible et personnel avec une telle humilité, une telle joie et même une telle facilité d’approche, que les saints sont tous profondément joyeux et désireux de Lui plaire. C’est la grande famille des bienheureux où tout est joie, détente, bonheur, action, mais aussi respect, louange, bienveillance et aussi … humour.

Il n’y a pas d’ennemi, pas de désordre, pas d’excès et surtout jamais de discorde. L’amour parfait, éveillé, enrichissant et propulsant. Telles sont les qualités et les vertus toujours en éveil dans la concorde et la plus totale confiance. La déception n’existe pas, l’embarras non plus, rien ne se perd, tout se gagne. C’est idyllique, c’est l’Eden au paroxysme de la situation la plus désirable, et obtenue.

C’est à un tel bonheur que Je vous convie, Mes enfants, et à plus encore.

Plus ? Les mots pour le dire en langue terrestre sont insuffisants car la réalité du Ciel dépasse la conception humaine des choses et, dès lors, les mots n’existent pas pour la rendre. La joie est une émotion humaine et, oui, elle existe dans le Ciel mais elle est divine aussi. Les sentiments de Dieu sont infinis comme Lui, et l’on peut dire même qu’Il n’a pas de sentiments tellement Il est au-delà de cela. Il aime comme Dieu, Il donne comme Dieu, Il a toutes les qualités et toutes les vertus comme Dieu, c’est-à-dire à une mesure qui nous dépasse totalement.

Il aime comme Jésus-Christ a aimé, c’est-à-dire totalement, sans se ménager, sans jamais se retirer en Lui-même, mais avec une bonté et une équité absolues. Nul homme n’arrive à Sa cheville et les plus grands saints, si admirables par leur exemple et leur ressemblance à Jésus-Christ, sont restés humains tandis que Lui est divin.

Il y a une dimension infranchissable entre la bonté humaine et la bonté divine. Mais lorsque vous serez au Ciel, vous expérimenterez cette dimension infinie puisque vous serez fils de Dieu et frère de Jésus-Christ dans l’exacte réalité de cette filiation.

Il s’ensuit que Je veux vous éclairer sur la beauté du Ciel, sa douceur, son exquise finesse et, en même temps, son extraordinaire variété. C’est vraiment un lieu, surnaturel certes, mais un lieu réel et absolument extensible. Il n’y a pas de péché, pas même la plus petite imperfection et personne n’y éprouve jamais, au grand jamais, le moindre indice d’ennui. Tout y est gai, riche, aimable, agréable, honorable, digne, beau, admirable.

Tous les saints ont le cœur comme dilaté de bonheur divin et Dieu se réjouit en eux. Tout le monde est actif mais tranquille à la fois, dans une très grande joie de faire ce qu’il fait et d’honorer Dieu, de Le révérer et de Lui plaire. Il y a une telle symbiose entre Lui et les Siens qu’un étranger en serait renversé. Dieu et l’homme, uni pour toujours et à jamais !

Pour un tel avenir, la possession totale de tout ce qu’on peut espérer, mais une possession licite et merveilleuse, que ne feraient les pauvres hommes que nous sommes pour l’acquérir ! Alors, oui, allons-y, grimpons la montagne, ne traînons pas, faisons les sacrifices nécessaires pour ne pas nous appesantir et marchons à une sainte cadence vers les hauts sommets de l’Amour divin.

( Source: https://srbeghe.blog/2021/09/21/le_bonheur_exquis_du_ciel/