DEPUIS ADAM ET EVE, TOUTES LES ÂMES PARTENT DU BAS DE LA MONTAGNE ET DOIVENT LA GRAVIR AVEC LA GRÂCE ET LA VOLONTÉ !

DEPUIS ADAM ET EVE, TOUTES LES ÂMES PARTENT DU BAS DE LA MONTAGNE ET DOIVENT LA GRAVIR AVEC LA GRÂCE ET LA VOLONTÉ !

( SUITE DE L’ Enseignement de Jésus donné à la religieuse Sœur BEGHE Dimanche 19 septembre 2021 )

Parabole de la montagne

( suite du premier enseignement )

Quand une âme part du bas de la montagne, elle a tout à apprendre : l’expérience, la manière, les astuces, les efforts, les difficultés et même les arrêts parce que la montée est difficile. Et certaines âmes, fatiguées ou perdues, s’arrêtent en chemin. D’autres âmes qui se trouvent au même niveau sont également sans entraînement et pas nécessairement aptes à les aider. Ce sont alors d’autres âmes, d’un niveau supérieur, les prêtres par exemple, qui viennent les aider, les réconforter, les épauler. Ces prêtres qui viennent les aider, ne perdent pas leur propre place dans la montée, mais Dieu leur donne la capacité d’accéder à celles qui ont besoin d’eux. La montagne est difficile pour toutes et elle se gravit chacun à son rythme, à sa vitesse, selon son dévouement et son courage.

Ainsi en est-il des âmes sur la terre : elles évoluent à leur rythme et certaines stagnent tandis que d’autres gravissent rapidement quoique non sans douleur. Telle est l’ascension des âmes vers le Ciel. Elles gravissent, elles s’entraident, les unes plus fortes ou plus habiles et toutes avancent, pour autant qu’elles le veulent. Et puis, il y a aussi les âmes qui s’arrêtent, qui errent localement, oubliant que leur devoir est de marcher, de grimper, de ne pas perdre de temps car la montagne, elle, ne se rapetisse pas. Il faut faire tout le chemin !

Telle est la situation de l’humanité et la montagne est le chemin qui mène vers les hauteurs des cieux. Certaines âmes seront rapides et généreuses et d’autres plus lentes, d’autres ankylosées n’y parviennent pas sans de nombreuses étapes. Ceci est le chemin des âmes qui sont immortelles et qui, quel que soit le temps mis à cheminer, parviennent enfin au sommet.

C’est ainsi qu’il faut imaginer les âmes dans cette montée rendue difficile par le démon, celui qui tenta Eve et la fit tomber. Elle et Adam étaient en marche vers le sommet mais le péché originel les fit trébucher gravement et ils tombèrent nus et désemparés au pied de la montagne. Et depuis, toutes les âmes partent du bas de la montagne et doivent la gravir avec la grâce et la volonté.

Que Dieu vous bénisse, Mes enfants, marchez, avancez, grimpez et ne vous arrêtez pas en chemin. Je suis avec vous, J’ai gravi Moi aussi cette montagne et l’ai fait parfaitement. Ma très sainte Mère, dans sa douceur et son humilité l’a fait parfaitement aussi, elle n’a pas traîné en chemin, ni saint Joseph, ni les nombreux saints qui peuplent Mon Ciel et qui sont Ma joie pour l’éternité.

Venez à votre tour, ne traînez pas, ne flânez pas, ne vous arrêtez pas de peur de vous laisser entraîner par d’autres flâneurs ou par des démons qui ne sont pas désœuvrés.

Je vous attends, Je vous aime.

( Source de ce message : https://srbeghe.blog/2021/09/19/parabole_dela_montagne_suite/