TOUT CATHOLIQUE A DES RAISONS MORALES « PLUS QUE SUFFISANTES » « POUR REFUSER LE VACCIN ».

Mgr Viganò : Vaccin COVID-19, passeport drive : « une guerre d’époque » et « le prélude à la fin des temps ». Tout catholique a des raisons morales « plus que suffisantes » « pour refuser le vaccin ».

par Les coeurs unis Magazine

L’ancien nonce apostolique aux États-Unis a comparé l’état actuel du monde à « la grande apostasie dont parle la deuxième Écriture ».

Featured Image

Traduction de la vidéo par Fabienne Maria


( VIDÉO A ÉCOUTER PLUS BAS )

Mar Sep 14, 2021

(LifeSiteNews) – Dans le premier volet d’une interview en 18 parties réalisée par le journaliste vaticaniste chevronné Robert Moynihan, l’archevêque Carlo Maria Viganò a affirmé que les peuples du monde sont confrontés à une « guerre » due à l’agression de fonctionnaires publics, avec le soutien même de certaines autorités de l’Église, qui cherchent à violer leurs droits avec des mandats de vaccins basés sur les gènes et les passeports qui les accompagnent.

« Nous sommes confrontés à un siège tant sur le front social que religieux », a déclaré l’ancien nonce apostolique aux États-Unis. « La soi-disant pandémie d’urgence a été utilisée comme un faux prétexte pour imposer la vaccination et le Pass Vert dans de nombreuses nations du monde, de manière simultanée et coordonnée. »

« En même temps, sur l’autre front, non seulement les autorités ecclésiastiques ne condamnent pas le moins du monde l’abus de pouvoir de ceux qui gouvernent les affaires publiques, mais elles les soutiennent dans ce plan diabolique, et vont jusqu’à condamner ceux qui n’acceptent pas d’être soumis à l’inoculation d’un sérum génétique expérimental, aux effets secondaires inconnus, qui ne confère aucune immunité contre le virus », a déclaré l’archevêque.

En critiquant les autorités ecclésiastiques sur ce point, il a poursuivi en soulignant qu’en raison du fait que ces vaccins expérimentaux à base de gènes sont entachés d’avortement, que ce soit lors de leur production ou de leur test, tout catholique a des raisons morales « plus que suffisantes » « pour refuser le vaccin ».

« Nous sommes en guerre, a-t-il dit, une guerre qui n’est pas ouvertement déclarée, qui n’est pas menée avec des armes conventionnelles, mais une guerre tout de même dans laquelle il y a des agresseurs et des agressés, des bourreaux et des victimes, des tribunaux kangourous et des prisonniers. Une guerre dans laquelle la violence s’exerce sous des formes ostensiblement légales afin de violer les droits des citoyens comme des croyants.

« C’est une guerre d’époque qui est un prélude à la fin des temps, et à la grande apostasie dont parle la seconde écriture », a conclu l’archevêque.