Cette décision sonne le glas d’un monde qui rejette Dieu.

Cette décision sonne le glas d’un monde qui rejette Dieu.

( Message 14 juillet 2021 – 10h )

Je vous confie les visions que j’ai reçues pendant que je méditais le chapelet des mystères glorieux, et cette Parole du Père Éternel qui a surgi quand les visions ont commencé.

 « A venir bientôt, la déclaration de ceux qui conduisent désormais l’Église sans se soucier de la Volonté Divine, de la Pureté et la Sainteté dans laquelle Elle fut établie par Mon Fils Bien-Aimé. Cette déclaration, laquelle vous en étiez avertis et avez déjà vécu le processus habile mais blessant du changement, concerne l’orientation que prendra cette nouvelle église mondiale en faisant alliance avec ce ¨nouveau monde¨ dans ses valeurs humanistes, ce schisme déjà établi devenant officiel. Cette décision sonne le glas d’un monde qui rejette Dieu. »


De ce que je comprends aussi, cela arrivera alors que je serai en Europe. Voici, la première vision :

Il y a une¨atmosphère¨ de désordre sur la terre, et de toutes parts des catastrophes m’apparaissent. Je vois une mer agitée en tous lieux et d’énormes vagues dont certaines viennent se briser sur la terre qu’elles envahissent. Non je ne vois pas ici de gens mais la désolation partout. Sans arrêt c’est une tempête incontrôlable. Et, derrière cette calamité, au lointain, réparties et en récurrence sur les continents, je vois d’immenses explosions.

Je demande Pardon et Miséricorde au Dieu Trois fois Saint : Créateur de toutes Vies. Mais aussitôt recueillie, pour reprendre la récitation du rosaire, arrive cette deuxième vision qui se répète trois fois.

Je vois dans le ciel Marie Immaculée vêtue d’une cape sombre, bleu nuit qui dans le mouvement montre sa robe claire. Elle vient vers moi, on dirait qu’elle court. Malgré la nuit apparente, la splendeur de la Vierge Marie m’éclaire et m’amène à m’agenouiller en pleurant. Elle tient, précieusement et fermement en ses mains pures, la Terre. Dans sa main gauche on dirait que des rubans blancs flottent et dansent. Non, de plus près et distinctement m’apparait un chapelet qui dans le mouvement rapide prend la forme d’un cœur comme s’il battait à tout rompre. L’urgence et la détermination de notre Mère sont évidentes, mais sa peine aussi !

Qu’avons-nous fait Mère si bonne !! Mais surtout, que n’avons-nous ¨pas fait¨ ! Nous sommes passifs, dubitatifs, en observateurs, en calculateurs disant : « que Dieu nous sauve » semblablement aux paroles proférées envers Jésus à la Croix. Marie court au désert cacher l’enfant de Dieu à naître afin que le mal ne le détruise aussi.

Marie n’est pas à l’analyse, au jugement, elle aime et veut sauver ses enfants afin que le Petit-Reste devienne plus grand. Son Fils est venu pour sauver le monde, Il est Le Rédempteur. Elle est la Co-rédemptrice et, dans l’œuvre de Dieu, la Mère du Salut. Ce Salut est pour chacun qui l’accepte. « Mais priez mes enfants, Jésus vous écoute » dit-elle aux petits et dit-elle encore pour nous tous.

Je reprends alors la méditation du troisième mystère glorieux, la Pentecôte. Je faisais la description de ce rassemblement et J’énumérais la présence des apôtres et disciples présents auprès d’elle dans la prière. Soudain, encore une fois, une grande tristesse m’envahit en voyant ‘le manque’, l’absence mais sans le nommer.

Alors, Marie, Mère de l’Église où nous sommes tous appelés, dit :

« Oui, ma chère fille, tu ne peux pas et n’oses pas nommer l’appelé absent : Judas. Et avec moi maintenant tu vois les «Judas» qui vendent encore le Fils de Dieu croyant obtenir les avantages de la gloire, la domination, la possession matérielle et la vie sans Dieu dans une création qu’ils veulent s’approprier.

Prions pour leur conversion. Le Temps de la Miséricorde Divine finira bientôt. Quel choc ce sera pour ceux qui abusent de la Bonté Divine lorsque la porte de la Lumière se fermera sur leur reniement et leur arrogance envers le Père Éternel. Croyons qu’il y a encore un espoir pour ces égarés. Dieu aime Ses enfants, aimons-les avec Lui afin que la grâce les saisisse. »


Troisième mystère glorieux : la Pentecôte

Marie Immaculée, épouse de l’Esprit Saint chargée de la mission de soutenir l’humanité dans son retour vers le Père Éternel ; Mère de Jésus qui a, par Sa Passion et Sa Croix, rétabli l’alliance avec le Père et permis la Rédemption ; Marie Co-rédemptrice demeure auprès des apôtres en ce jour de grâce où les apôtres sont réunis pour leur sacerdoce. 

Marie, Mère de l’Église, le Peuple de Dieu, et Reine de la Paix accompagne ses fils de prédilection les rassurant et les confirmant en leur foi solide que le Christ envoie sur eux l’Esprit Saint promis.

Du ciel descend, en des Flammes ardentes, l’Esprit Saint sur chaque appelé en ce Cénacle, pour y déposer Ses Dons et Charismes de consécration profonde des Serviteurs de Dieu et de la Fondation de l’Église.

Ô Marie Co-rédemptrice tu as vu grandir et, aussi, tellement souffrir l’Église à l’instar de ton Enfant Jésus en Sa Mission de Sauveur et Rédempteur, tu nous accompagnes et nous exhortes à demeurer dans les pas du Christ malgré la Passion de l’Église et pour la Résurrection du Peuple de Dieu. 

Ta présence, Mère de Dieu, parmi nous et auprès de tes fils de prédilections fidèles comme ceux du Cénacle, nous apaise et nous rend confiants dans l’attente et la certitude de l’Accomplissement de la Promesse de la Fin des Temps.

Intercède toujours pour nous afin que l’Esprit Saint nous gratifie d’une foi ferme, du courage et de l’ardeur de la propager selon Sa Divine Volonté.

Amen


Marie Catherine de l’Incarnation Rédemptrice, servante quelconque en la Divine Volonté du Tout-Puissant, Unique Dieu.

( Source : https://heurededieu.home.blog/2021/07/16/cette-decision-sonne-le-glas-dun-monde-qui-rejette-dieu/?fbclid=IwAR3ojrmCOySKVT_kqtvEOI6pqK-jMp-GQx-_Jeu1_6_DIzTdD8x-a0vax_k