QUE DIEU VOUS BÉNISSE, IL VOUS AIME,IL VOUS PROTÉGERA S’IL VOUS L’EN PRIEZ ET LA SAINTE VIERGE MARIE AUSSI !

QUE DIEU VOUS BÉNISSE, IL VOUS AIME,IL VOUS PROTÉGERA S’IL VOUS L’EN PRIEZ ET LA SAINTE VIERGE MARIE AUSSI , ELLE EST VOTRE MÈRE ET ELLE CONNAÎT VOS BESOINS !

( Un Enseignement donné à SŒUR BEGHE LE Dimanche 4 juillet 2021 )

Les vertus

Mon Cœur saigne devant les méfaits de ceux qui devraient se soumettre à Mes lois mais qui les annulent et les dénaturent. Le monde est devenu un monstre dans lequel Je ne Me reconnais ni ne Me retrouve. Les lois humaines ont bouleversé la nature humaine, elle n’est plus régie par les lois propres et saines mais par des lois égoïstes et malfaisantes.

Le mariage, qui est un lien perpétuel entre un homme et une femme afin d’avoir un foyer stable et de nombreux enfants chrétiens et bien élevés, a été réduit à un contrat qui peut être rompu à tout moment selon les caprices ou les ambitions des époux. Les enfants sont des commandes que l’on fait à la nature ou à l’aide de la science médicale et le don gratuit, la générosité et l’esprit de sacrifice n’entrent pas en compte dans la relation matrimoniale. Les enfants sont un « choix », la vie commune est révocable et quand les parents âgés ne peuvent plus s’assumer ou rendre service, ils sont bons pour la prise en charge par l’Etat de leur vieillesse.

La vie sociale est une partie de plaisir ou de disputes, le travail est nécessaire pour avoir une vie de confort et quand viennent les difficultés, on les évacue autant que possible par des méthodes de facilité ou de rejet.

Je n’ai pas créé l’homme et la femme pour cette conduite là. Je les ai créés à Mon image et à Ma ressemblance et leur ai donné Ma loi, les Dix Commandements, et Mon enseignement pour les élever au-dessus de ce qui est visible, pour leur donner l’amour de la vertu et du sacrifice dont découlent le bonheur et la concorde.

L’homme et la femme, créés à Mon image et à Ma ressemblance, sont faits pour le bonheur éternel mais celui-ci ne s’obtient que par l’exercice de la vertu. Il y a 3 vertus théologales qui ont Dieu pour objet direct et principal : la foi, l’espérance et la charité. Il y a 4 vertus morales principales, appelées vertus cardinales : la prudence, la justice, la force et la tempérance. D’elles découlent toutes les autres vertus morales dont les principales sont au nombre de 7 : l’humilité, l’obéissance, la reconnaissance, la patience, la douceur, la pénitence et la chasteté.

Il est bon de se remémorer la liste de ces vertus et d’examiner à la fin de chaque journée comment elles ont été exercées. C’est le devoir catholique de l’examen de conscience quotidien. L’examen de notre attention à l’exercice des vertus est un escalier royal vers notre élévation à la sainteté :

1.- L’humilité, cette si grande vertu que la sainte Vierge a exercée pleinement.
2.- L’obéissance, cette vertu contre laquelle nous nous rebellons si souvent alors qu’un simple ‘oui’ adoucirait tant de situations.
3.- La reconnaissance : savons-nous remercier ? Savons-nous reconnaître le bien qui nous est fait alors que, si souvent, nous le prenons pour acquis.
4.- La patience : savons-nous attendre avant d’être servis, regardés ou remarqués ? Ne réclamons-nous pas très souvent parce que nous considérons que la vitesse à notre égard n’est pas au rendez-vous ?
5.- La douceur : parlons doucement, baissons le ton et sourions. Quelle différence, n’est-ce-pas, depuis que les cris ne résonnent plus dans la maison !
6.- La pénitence est le fruit de la contrition : il faut réparer ce qui a été cassé, ce qui a été mal fait ou mal dit.
7.- Et enfin la chasteté ! Vertu à méditer en notre époque de déshabillé, de manque de modestie, d’abus dans toutes les incitations charnelles. La chasteté est la vertu de toute société digne et chrétienne. Pas de parties immodestes, pas de cortèges de gens dénudés qui se réclament de tous les vices du démon Asmodée, cet ange déchu qui préside à tous les péchés de luxure.

La chasteté est oubliée dans le monde d’aujourd’hui, qui exhibe tout ce que la bonne moralité réprouve et qui condamne même par des lois les oppositions à ces péchés.

Mes enfants, fuyez ces méchants qui pervertissent la société, protégez vos enfants de leur influence néfaste et priez le soir en famille pour rester unis et fervents.

Que Dieu vous bénisse, Il vous aime, Il vous protègera si vous L’en priez et la sainte Vierge Marie, elle aussi, vous protègera. Marie est votre Mère et elle connaît vos besoins. Invoquez-la dans vos difficultés et elle sera votre plus précieux secours.

( Source: https://srbeghe.blog/2021/07/04/les_vertus/