S.O.S DE NOTRE SEIGNEUR JÉSUS -CHRIST A CEUX QUI LIRONT CES LIGNES !

MES ENFANTS, TOUT CE QUE VOUS FAITES, TOUT CE QUE VOUS PENSEZ, VOUS N’AVEZ AUCUN SECRET POUR MOI, VOUS ÊTES COMME DES LIVRES OUVERTS !

( Un enseignement de Jésus donné à Soeur BEGHE le Mercredi 27 mai 2020 )

SOS de Notre Seigneur Jésus-Christ à ceux qui liront ces lignes 

Mon Âme est toujours sur la terre, dans les tabernacles. Je suis réellement, personnellement, véritablement présent dans les tabernacles des églises. Ceux qui croient ne voir qu’une hostie, c’est-à-dire du pain sous une forme ronde et blanche, se trompent et regretteront amèrement de ne pas l’avoir adorée.

Ce Jésus-Christ, présent dans l’hostie et sous sa forme, est le même que Celui qui a vécu en Judée et en Palestine au premier siècle de l’ère chrétienne. Il a instruit ses habitants et Il a donné de nombreuses preuves de Sa condition divine en guérissant les malades, en rendant la vue aux aveugles et en faisant entendre les sourds. Il a fait des miracles, tant de miracles que les hommes qui n’ont pas voulu croire en Lui étaient des mécréants, des impudiques et des protestataires. Ils voyaient mais cela ne les touchait pas. Le monde aurait pu s’enflammer qu’ils auraient brûlé plutôt que d’admettre ce qu’ils savaient et constataient.

Je viens vous dire, à vous aussi, Mes enfants qui lisez ces lignes, venez à Moi, ne tardez pas, ne rechignez pas. Vous aussi, ne vous laissez pas entraîner par l’incrédulité, venez à l’église et voyez : c’est calme, c’est respectueux, c’est fervent, c’est recueilli. Est-ce là la marque de l’ivresse ou de la supercherie ? Est-ce que des personnes calmes et silencieuses sont le signe de l’excitation ? Je vous laisse y répondre.

Quand vous entrez dans une église, ne soyez pas distraits, ne regardez pas autour de vous. Dites-vous seulement que vous êtes dans la Maison de Dieu et que le Maître de la Maison est heureux de vous accueillir chez Lui. Dites-Lui bonjour, saluez-Le comme vous le feriez dans toute autre maison. Le Maître de la Maison vous voit, Il vous connaît et soyez sûrs que vous serez bien accueillis.

Agenouillez-vous un instant, certaines églises ont conservé des chaises qui permettent de s’agenouiller. Allez de préférence dans ces églises-là. Vous direz alors une des prières que vous aurez copiée sur ce site, et soyez sûrs que vous émouvrez le Cœur si saint et si bon de Jésus-Christ. Vous ressentirez en vous-même une satisfaction d’avoir répondu à l’appel de ce message.

Ce sentiment vous habitera et vous voudrez revenir. Revenez alors et, petit à petit, comme lorsqu’on apprend à connaître un lieu, une maison, ses habitants, vous vous sentirez de moins en moins étrangers, et Je vous inciterai à venir à Moi avec bonté, avec une très grande indulgence et une très grande joie.

Je ne vous en dis pas plus ; venez et voyez.

Et vous, Mes très chers enfants qui avez quitté l’adhésion à Ma religion, Je vous en conjure, revenez et n’ayez pas peur, vous non plus. Il y en a tant qui par dégoût, par lassitude, par ennui, ont quitté la pratique de la religion catholique. Et pourtant, si elle pouvait parler en votre cœur, elle vous dirait qu’elle est votre Mère, qu’elle se soucie de vous, de votre santé et de tout ce qui vous arrive.

Vous êtes comme son enfant qui lui a tourné le dos et qui la croit accrocheuse alors qu’elle n’est que tendresse et discrétion. Elle veut retrouver ses enfants, ceux qui ont reçu ou non le baptême et qui seraient tellement plus heureux dans ses bras.

Faites le pas, entrez dans une belle église, une qui respire le culte et dont le parfum de l’encens est encore dans ses murs. Voyez s’il n’y a pas un prêtre qui prie, seul, dans un recoin du lieu, et dites-lui que vous voudriez être en paix. Oui, la paix, celle que le monde ne peut donner, parce qu’il y a trop d’incitations, trop de bruit, trop de mouvement. Il comprendra et vous parlerez de ce qui vous amène, que vous désirez retrouver la paix et l’harmonie que donne la pratique religieuse. Je laisse le reste à votre discrétion.

Mes enfants, sachez que Je vous vois dans votre quotidien, tout ce que vous faites, tout ce que vous pensez, vous n’avez aucun secret pour moi. Vous êtes pour Moi comme des livres ouverts et chaque page M’est connue. Chaque action, même chaque rêve que vous faites et dont vous ne vous souvenez pas toujours au lever, Je les connais, je les vois, vous n’êtes pas pour Moi un inconnu parce que Je vous connais dans les moindres moments de votre existence.

Vous avez en Moi un ami, un très grand ami et la plupart du temps vous ne vous imaginez même pas que vous n’êtes pas seuls. Je suis auprès de vous et Je vous donne Ma grâce pour vous aider à ne pas trébucher et tomber dans le péché. Si vous ne M’invoquez pas, vous tomberez et parfois même votre chute sera dangereuse et votre âme en péril. Je veux vous rattraper et si vous pouviez voir l’invisible, vous seriez le premier à courir vers Moi et à M’enlacer pour ne plus tomber.

Je vous aime, Je vous aime et Je vous attends.

( Source: https://srbeghe.blog/2020/05/27/sos_ns_lecteurs/