MES ENFANTS, NE SUIVEZ-PAS CE QUI VOUS SEMBLE ÊTRE FACILITÉ, CELLE-CI EST UN PIÈGE CAR VOUS ÊTES NÉS AVEC LE PÉCHÉ ORIGINEL et, TOUT CE QUI VIENT FACILEMENT EST UN LEURRE, JE VOUS ATTEND TOUS AU CIEL APRÈS VOTRE PASSAGE SUR TERRE !

MES ENFANTS, NE SUIVEZ-PAS CE QUI VOUS SEMBLE ÊTRE FACILITÉ , CELLE-CI EST UN PIÈGE CAR VOUS ÊTES NÉS AVEC LE PÉCHÉ ORIGINEL et, TOUT CE QUI VIENT FACILEMENT EST UN LEURRE, JE VOUS ATTEND TOUS AU CIEL APRÈS VOTRE PASSAGE SUR TERRE !

( Un Enseignement de Jésus donné à Sœur BEGHE le Dimanche 31 mai 2020 )

D’Où VIENT LE MAL ?

Je suis le Très Haut, le toujours Vivant. Au Ciel, la vie est exceptionnelle. Elle est la vie, pleinement, intensément, et la compagnie des autres Saints est un plaisir parfait. Les Saints se voient, sont heureux de participer à des activités semblables, à se mesurer dans l’accomplissement des tâches que Dieu leur confie et cet échange est toujours amical et pour le plus grand bien de la réalisation. Leur bienveillance est toujours acquise à autrui et leur charité parfaite et exemplaire.

Les qualités de leur vie sur la terre se sont converties en vertus, les appliquer à la perfection leur est évident. Les vertus de leur nature humaine restent leur caractéristique mais ils exercent toutes les vertus, aucune ne leur manque. La vertu de bonté, par exemple, fait appel pour son application à la vertu d’aisance et, de ce fait, elle est légère, réelle et discrète. Quand un Saint a besoin d’aide dans la réalisation d’une responsabilité, tous les autres sont disponibles pour le soutenir et l’encourager. S’il est responsable et autonome, il accourra auprès d’un autre si celui-ci a besoin de lui. C’est ainsi qu’aucun Saint n’est dépassé par une tâche importante et aucun non plus n’abandonne ce qu’il a entrepris.

Dans le Ciel, demeure de Dieu, la louange est permanente, elle est désirée par tous les enfants de Dieu qui admirent, contemplent et participent à Son Action. Les Saints participent à l’œuvre de création divine de même que les anges, qui ont des fonctions différentes et bien particulières.

Les anges sont les messagers de Dieu tels que l’Archange Saint Gabriel, chargé d’annoncer à la Très Sainte Vierge Marie la venue du Messie ; ou l’Archange Saint Raphaël, chargé de guérir et de conduire les enfants de Dieu. C’est ainsi qu’il conduisit Tobie et bien d’autres dont l’histoire n’est pas relatée. L’Archange Saint Michel a un rôle très particulier de défense personnelle de Sa divine Majesté. Il est apparu dans le cadre du Mont Saint-Michel et en Italie au Mont Gargano. Il choisit le plus souvent des hauteurs car il est le défenseur de Sa Majesté Divine, Dieu, dont la grandeur et la souveraineté sont incontestables.

D’autres anges sont des défenseurs, des propagateurs ou des réceptionnaires, tous ont un rôle dévolu par Dieu dans leur état. C’est ainsi qu’un ange sera celui du recueillement, un autre de l’expression, un autre de l’exhortation… Chaque ange possède comme nature propre une vertu divine, c’est par celle-ci qu’il vit, c’est lui.

Lucifer avait reçu la vertu de créativité ; quand il dut reconnaître que cette vertu lui venait de Dieu et non de lui-même, il se rebella ; Dieu ne lui enleva pas sa personnalité mais Il l’écarta loin de Lui. C’est ainsi que Lucifer voulut prendre possession des biens dont il se disait l’auteur alors qu’il n’en avait été que l’exécutant, qualifié certes, mais non le créateur. Il avait participé comme exécutant à la création de la terre et il fut extrêmement fier de sa réalisation. Elle était belle, riche et luxuriante, les êtres vivants y semblaient si heureux qu’il se l’appropria comme maître et seigneur.

Dieu, qui l’avait chargé de cette réalisation puisqu’Il lui en avait donné la qualité, se réserva la création d’Adam et Eve dans leur grâce et leur dignité.

Lorsque Lucifer réalisa que la nature humaine devait porter en elle le Verbe divin et qu’il n’y aurait pas sa part, car cette œuvre était divine et non plus seulement humaine, il fut touché dans sa nature même, la créativité ; autant par dépit que par orgueil, il résolut de ne plus participer à l’œuvre divine et suspendit sa créativité. Il émit alors son « Non Serviam[1] ! » et l’Archange Saint Michel défendit l’honneur de Dieu en le chassant de Sa présence. Le combat qui eu lieu dans le monde invisible fut terrible et cruel ; les anges et ceux qui devinrent des démons à la suite de leur chef révolté étant éternels, il y eut des blessures mystiques et des incompatibilités éternelles. Saint Michel, chef de la cohorte angélique eut gain de cause et Lucifer et sa bande furent rejetés éternellement de la Demeure divine.

C’est ainsi que, aigri, révolté et perpétuellement haineux, Lucifer et ses démons venant de tous les chœurs des anges, se composèrent leur territoire dans les enfers ; mais ce lieu si abominable était inhospitalier même pour eux et ils préférèrent hanter les lieux si beaux et si équilibrés de la terre. Ils provoquèrent la chute de l’humanité et, avec elle, celle de toute la surface du globe.

Dieu ne lui laissa qu’une souveraineté contrôlée et c‘est ainsi que le mal est utilisé pour la sanctification des saints et la perte de ceux qui ne veulent pas de Dieu. L’appellation du démon que Jésus-Christ nomme « Prince de ce monde » est sa souveraineté auprès de tous ceux qui le suivent en tuant, en mentant, corrompant, volant et forniquant. Ces grands péchés attirent en enfer les hommes qui les commettent mais attirent au ciel ceux qui pardonnent.

Jésus-Christ en a donné l’exemple sur la croix en demandant pardon à Son Père pour ceux qui L’avaient maltraité et crucifié, disant : Père, pardonnez-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font. Certains ne le savaient pas, d’autres un peu, mais Dieu, seul Juge des cœurs et des actes, ferait la part des choses.

C’est ainsi que la terre tomba sous le joug des démons et y restera jusqu’à la fin du monde. L’enfer se refermera sur les mauvais anges et sur les mauvaises âmes et Dieu ne les connaîtra plus. Ils seront oubliés, pour l’éternité, c’est-à-dire sans fin ni aboutissement.

Mes enfants, ne suivez pas ce qui vous semble être la facilité. Celle-ci est un piège car vous êtes nés avec le péché originel, la tare de la faute d’Adam et d’Eve, et tout ce qui vous vient facilement est un leurre.

Si vous aimez travailler, faites-le pour la gloire de Dieu, non par agrément personnel. Si vous aimez la nourriture, prenez-la pour votre subsistance, non pour l’attrait de la gourmandise. Si vous êtes attirés par les femmes ou par les hommes selon que vous êtes homme ou femme, mariez-vous et prenez la responsabilité de fonder une famille dont vous élèverez les enfants en catholiques fervents et instruits. Si vous aimez ceci ou cela, demandez-vous toujours si c’est pour honorer Dieu ou pour votre satisfaction personnelle. Si vous êtes pauvres, n’enviez pas les riches, et si vous êtes riches, venez en aide aux pauvres parce que tous vous êtes les créatures et les aimés de Dieu.

Mes enfants, Je suis Dieu, Père Fils et Saint Esprit, la Très Sainte Trinité, et Je vous attends tous au Ciel après votre passage sur la terre. Venez à Moi et sachez que J’existe, Je vous regarde et vous attends.

( Source : https://srbeghe.blog/2020/05/31/les-anges-d_ou_vient_le_mal/