LA SAINTE ÉGLISE SUBIRA LE DÉSHONNEUR DANS LA HONTE et,DANS L’ABANDON DE CEUX QUI M’AVAIENT PROMIS FIDÉLITÉ. JE DEMANDE A MES ENFANTS DE NE PAS PERDRE LA FOI PENDANT CES TEMPS DE TÉNÈBRES !

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est persc3a9cuteur-de-mon-c3a9glise-1.jpg

LA SAINTE ÉGLISE SUBIRA LE DÉSHONNEUR DANS LA HONTE et,DANS L’ABANDON DE CEUX QUI M’AVAIENT PROMIS FIDÉLITÉ. JE DEMANDE A MES ENFANTS DE NE PAS PERDRE LA FOI PENDANT CES TEMPS DE TÉNÈBRES !

La Sainte Eglise croit avoir une santé qu’elle n’a plus et, la maladie qui la ronge est plus forte que l’espérance de sa vie 

Passion et Mort de la Sainte Église

( Un Enseignement de Jésus-Christ donné à Sœur Beghe : Extrait du 12 Novembre 1990 Aux éditions Résiac)

DIEU ET LES HOMMES !

Je donne au Monde la Paix : La Grâce de Ma Paix qui n’est pas celle du Monde, Et, le Monde désire la Paix.

Le Monde désire la Paix, Mais ! hors de Ma Paix, « Il ne peut la trouver. »

La Paix que Je donne est Ma Paix : Source de toute paix, Et, la Paix du Monde est la résultante de la Paix que Je lui donne.

La Paix est dans le Monde : À cause de la Présence de la Paix de Dieu, la Paix de Dieu est dans le Monde : Par Ma Présence dans le Monde : Par le SAINT-SACREMENT, Je demeure dans le Monde,

Et, LA PRÉSENCE DE DIEU DANS LE MONDE EST LA CONDITION DE LA PAIX.

La Présence de Dieu est la Garantie de la Paix,

Mais !!!

Lorsque Dieu aura été relégué dans les coulisses Et, dans les arrière-Sacristies des églises : LA PAIX NE SERA PLUS : Et, le Monde connaîtra la plus affreuse guerre : la plus grave destruction DE TOUS LES TEMPS.

JE SUIS DIEU,

JE SUIS LE TOUT-PUISSANT, Et , Je serai pourtant relégué et mis au ban des oubliés dans Mes églises.

J’accepterai cette humiliation : Comme J’ai accepté de Mon vivant sur la Terre : D’être jugé pire qu’un brigand

Et , passible de la peine de mort des scélérats.

J’attends la Passion de Mon Corps Mystique : Avec le même Désir que celui avec lequel J’ai attendu : La Passion de la Sainte Humanité du Verbe de Dieu

Je souffrirai en ELLE : «  les mêmes Tourments, Les mêmes Offenses et les mêmes Blessures »; Et, lorsque le Corps Mystique de la Sainte Église Aura consommé son sacrifice, JE LA RESSUSCITERAI et  , ELLE SERA RESPLENDISSANTE : DE LA JOIE DE SON DIVIN ÉPOUX.

Je demande à Mes enfants de ne pas perdre la Foi pendant ces temps de ténèbres !

De même que la Présence de Ma Mère aux côtés de Mes apôtres et disciples Leur fut un Encouragement Et, une Aide Précieuse entre toutes,

AINSI, LA SAINTE EUCHARISTIE NE VOUS SERA PAS ENLEVÉE,

Elle vous réconfortera et vous sera une Aide Précieuse entre toutes.

JE SUIS LE SEIGNEUR ET, JE SUIS VOTRE SAUVEUR.

Je demeure le Sauveur de Mes enfants, et, Lorsque la fin semblera arrivée, JE VOUS SAUVERAI et, VOUS NE SEREZ PAS ABANDONNÉS.

LA FIN APPROCHE !

La fin approche, elle doit être précédée : De la Passion du corps Mystique de l’ Église.

La Sainte Église dans ses membres : Ne se doute pas de la Passion qui sera la sienne, Et elle la subira comme J’ai désiré subir la Mienne: Dans le déshonneur, dans la honte, Et dans l’abandon de ceux qui M’avaient promis leur fidélité.

Je parle maintenant de la période qui précédera la Mort du Corps Mystique de la Sainte-Église.

LES TEMPS SONT ARRIVÉS OÙ LA VOIX DE MES REPRÉSENTANTS N’EST PLUS ÉCOUTÉE, NI MÊME ENTENDUE,

À cause de la faiblesse de sa portée : La Voix de la Sainte-Église s’est voilée Et, elle parle avec peine : Parce que la maladie ronge déjà le Corps de la Sainte-Église : Les mots qu’elle profère sont exhalés dans un effort d’articulation, Mais ! le souffle qui les porte est plus ( +) un râle qu’une respiration.

Les mots expirés sont incohérents comme la pensée d’un malade : Trop faibles pour mettre de l’ordre dans son expression  : Ainsi s’exprime pêle-mêle les réalités de sa Vie Et, les fantasmes de sa maladie.

La Sainte Église dans ses membres est moribonde , elle espère encore en sa vie.

Elle croit à une santé qu’elle n’a plus Et, la maladie qui la ronge est plus forte que l’espérance de vie : Qui lui fait croire à sa bonne santé.

MAIS ! VOILÀ QUE SONNE LE GLAS : Et les enfants de Dieu sont orphelins !

Les enfants de Dieu sont ébranlés, ils ne peuvent croire à leur malheur.

Cependant, La froide et dure réalité est présente à leurs yeux : Et le spectre de la mort est entré dans l’intimité de leurs âmes.

VOIS LE TOMBEAU DE LA SAINTE HUMANITÉ DU VERBE DE DIEU, Et, regarde la consternation de ceux qui Me resteront fidèles .

Leur tristesse est grande, Mais ! leur effroi l’est plus encore.

La fin d’une dimension insoupçonnée leur semble atteinte, Et leur émoi est à son comble.

SEULE, LA MÈRE DE DIEU EST DROITE EN SON ÂME, ELLE NE VACILLE PAS, ELLE EST LE ROC CONTRE LEQUEL VONT S’APPUYER LES ÂMES de Mes apôtres et disciples : Qui ont peur et qui sont ébranlés.

Ainsi en sera-t-il des Miens et des enfants de Dieu, : Qui auront mis en Mon Corps Mystique : Toute leur Confiance et toute leur Espérance.

Ils seront apeurés : Et ils chercheront le Roc qui les sauvera de la défaillance.

ILS SE TOURNERONT VERS LA SAINTE EUCHARISTIE QUI SERA ENCORE PRÉSENTE et, qui les consolera et les encouragera.

OUI, JE N’ABANDONNERAI PAS LES MIENS, Je ne les laisserai pas partir à la dérive parce que JE SUIS LE SAUVEUR ET, JE DEMEURE LE SAUVEUR ÉTERNELLEMENT.

VOIS MES PLEURS, VOIS LA COURONNE D’ÉPINES QUI ORNE MA TÊTE,

VOIS LA TRISTESSE DE MON ÂME.

Le Corps Mystique de la Sainte-Église pleurera, Elle portera elle-même cette Couronne Et, la tristesse remuera l’âme de tous Mes enfants.

Oui, parce que la mort est la plus triste épreuve : De tout ce qui vit !

LA MORT EST LE SORT DU PÉCHEUR !

La mort est la morsure du démon qui mordra la Sainte-Église au talon.

CETTE MORSURE EST NÉCESSAIRE AFIN DE REFERMER LE MAL SUR LUI-MÊME et, Après que la première morsure : aura refermé le mal de l’âme sur lui-même : Cette seconde morsure doit refermer le mal du corps sur lui-même.

Amen