ILS FERONT TOUT POUR SE DÉBARRASSER DE LUI, M’A DIT NOTRE SAINTE MÈRE !

Valentina Papagna – Mon église est ruinée de l'intérieur. – La Voix de Dieu  Magazine

ILS FERONT TOUT POUR SE DÉBARRASSER DE LUI , M’A DIT NOTRE SAINTE MÈRE !

Message Céleste Via Valentina Papagna (Sydney, Australie) : Des Clous autour de l’Autel – 24 Mars 2021

Au matin, vers cinq heures, je souffrais si intensément que l’ange est venu et a dit : « Viens et sois témoin de quelque chose. Tu seras choquée par ce que tu verras ».

Il m’a amené dans une église que je ne pouvais pas reconnaître et dont je ne connaissais pas l’emplacement. À l’intérieur, je pouvais voir un prêtre en habits sacerdotaux derrière l’Autel. Il n’y avait que quelques personnes sur les bancs. Comme je me tenais sur le côté de l’Autel, je ne pouvais pas voir le visage du prêtre.

L’ange dit : « Agenouille-toi et écoute ».

J’ai fait ce que l’ange avait ordonné et j’ai regardé et écouté ce qui se passait devant moi.

Le prêtre s’est tourné vers les quelques personnes présentes dans l’église et a dit :
« Je ne peux pas servir la messe tant que je n’ai pas cloué tous les clous autour de l’Autel. Quand j’aurai fini de clouer tous les clous autour de l’Autel, alors je célébrerai la Messe. »

J’ai pu voir que les clous étaient neufs et très longs, d’environ quinze centimètres de long. L’Autel était recouvert d’une nappe blanche et ce qui ressemblait à du bois entourait les bords. Le prêtre a commencé à enfoncer chaque clou dans le bois à l’aide d’un énorme marteau. Il a enfoncé chaque clou un à côté de l’autre. En regardant ce qu’il faisait, je me suis dit : « Il ne finira jamais, ça va prendre une éternité ».

Je me suis mise à pleurer et j’ai dit : « Oh mon Seigneur, il est en train de clouer notre Seigneur Jésus sur la Croix ! ».

J’ai regardé autour de moi et j’ai demandé à l’ange : « Où est le Tabernacle ? »

« Va à ta droite, c’est une forme de L, et là tu trouveras le Tabernacle », répondit l’ange.

J’ai regardé dans le coin et j’ai vu le Tabernacle sur le côté. J’ai remarqué qu’il n’y avait pas de Lumière Perpétuelle.

Pendant ce temps, le prêtre continuait à planter les clous dans l’Autel. Je pouvais voir les gens qui attendaient et regardaient, en se demandant ce qui se passait.

Puis notre Sainte Mère, Saint Joseph et le petit Garçon Jésus sont apparus à côté de moi. J’ai ébouriffé les cheveux ondulés de Jésus, et Il a souri. La Sainte Famille est venue me consoler parce que je pleurais à cause de ce que je voyais se passer devant moi.

La Sainte Mère a dit : « Ils essaient de couvrir mon Fils et de le renier, alors ils feront tout pour se débarrasser de Lui. »

« Cela se passe dans toutes les églises du monde aujourd’hui », m’ont-ils dit.

Seigneur, ayez pitié de nous et du monde entier.

http://trinite-sainte-et-mariemamere.over-blog.com/