RESTE FERME ET NE TE DÉCOURAGE JAMAIS CAR SI TU TE DÉCOURAGES, LES CHÂTIMENTS TOMBERONT SUR LA TERRE !

Jacarei : qui contemple Ma Sainte Face et L'intronise dans sa maison ne  sera pas touché par les rayons de la Justice de Dieu – La Voix de Dieu  Magazine

Reste ferme et ne te décourages jamais, car si tu te décourages les châtiments tomberont sur la terre, de nombreuses âmes n’auront même pas le temps d’une prière

Jacarei 18 Avril 2021
Message de Notre Dame Reine et Messagère de la Paix à Marcos Tadeu Teixeira

Marcos :

« Soyez loués à jamais: Jésus, Marie et Joseph!

Oui, ma Reine, je ferai.

Je ferai aussi Madame.

Je vais reprendre oui. Avec l’aide de la Dame, je réussirai.

Je ferai oui.

Ma Reine et ma Mère du Ciel, j’aimerais beaucoup savoir si le père d’André Paiola, s’il va bien, s’il est sauvé.

Je me souviens … je vais lui dire, merci ma Reine.
Je vais dire oui … je vais prier oui …

Oui, je dis oui.

Ah quel soulagement!

Merci beaucoup! Je savais que la Dame en étant aussi bonne qu’elle l’est ne laisserait pas. Je le savais!

Oui… »


Très Sainte Marie :

« Chers enfants, aujourd’hui, je vous invite tous à nouveau à la sainteté. Imitez ma petite fille Bernadette, soyez saints, donnez votre oui au Seigneur et à Moi, en acceptant la volonté de Dieu et en renonçant à votre propre volonté qui veut toujours ce qui est mal.

Donnez votre oui et les merveilles de ma flamme d’amour adviendront dans vos vies comme je les ai faites arriver dans la vie de ma petite fille Bernadette. Surtout, je désire que vos vies soient une flamme d’amour fulgurante, lumineuse, comme celle de ma fille Bernadette, pour guider tous mes enfants aveugles et errants dans ce monde pour les ramener au Ciel.

Tout comme ma fille Bernadette a sauvé des millions d’âmes à l’époque de sa génération, il y a près de 200 ans. De même, je sauverai des millions d’âmes dans cette génération, par le biais de mon petit enfant Marcos.

Oui, mon fils, à travers toi j’ai déjà emmené beaucoup d’âmes au Ciel et j’en emmènerai encore beaucoup d’autres! J’ai sauvé tant d’âmes!

L’âme du père de mon cher fils André qui est ici en est un exemple. Ce sont les sacrifices de ton mal de tête offerts pour lui, avec les prières des dernières années qui l’ont conduit au salut, qui l’ont sauvé. Et ainsi, de nombreuses âmes seront sauvées.

Reste ferme et ne te décourage jamais, car si tu te décourages les châtiments tomberont sur la terre, de nombreuses âmes n’auront même pas le temps d’une prière, encore moins de la conversion.

Et toi seul peux les sauver, toi seul peux empêcher leur condamnation et qu’elles ne tombent dans le lac de feu éternel qui n’aura jamais de fin, jamais de lendemain.

Oui, toi seul avec ton oui peux les sauver.

Toi seul avec tes œuvres d’amour, les Rosaires médités, les chapelets médités, les treizaines, les films et tout ce que tu as fait pour Moi, toi seul peux sauver ces pauvres âmes qui par elles-mêmes n’ont aucun mérite, aucune monnaie d’or pour pouvoir entrer au Ciel.

Toi seul peux payer leurs dettes avec la justice divine et leur donner des pièces d’or de mérites, que par la communion des saints tu peux leur offrir, pour elles, et ainsi qu’elles puissent acquérir le droit d’entrer au Ciel.

Oui, toi seul peux sauver cette génération, c’est pourquoi mon fils bien-aimé ne te décourage jamais, jamais!

Et je veux que mes enfants comprennent la grande grâce que je leur ai donnée, qui est celle de te connaître mon co-sauveur, sauveur de cette génération qui sans toi, sans ton oui serait perdue.

C’est pourquoi, qu’ils comprennent cette grâce, valorisent cette grâce, car plus ils le feront, plus et plus de ma grâce, de mon amour, de ma bénédiction et de mon aide ils recevront dans leurs vies.

Et que le premier qui la reconnaisse, la valorise et l’aime le plus soit le père que je t’ai donné, car si j’ai favorisé cette génération en te donnant, je l’ai favorisé beaucoup plus encore en te donnant comme fils. Car ainsi, les mérites du fils sont tous du père et aussi toutes les bénédictions et grâces que le fils attire avec son oui sont toutes du père.

Et donc, il n’y aura jamais personne, que le ciel aime autant, que j’aime autant que je favorise autant après le fils que le père.

C’est pourquoi, mon fils Carlos Tadeu, exulte de joie, car si cette génération à l’avenir, les hommes l’appelleront heureuse, bienheureuse et chanceuse. Une génération bakita, chanceuse, d’avoir eu mon fils Marcos, beaucoup plus t’appelleront chanceux d’avoir reçu pour fils ce fils, en qui j’ai montré des signes que même chez les enfants les plus saints que j’ai eus et qui sont passés sur la terre je n’ai pas manifestés.

Le fils dont le oui a sauvé cette génération, le oui qui avec mon oui produira le plus grand triomphe de mon Cœur Immaculé et le miracle du renouvellement des Cieux et de la Terre qui va bientôt arriver.

C’est pourquoi, exulte de joie mon fils bien-aimé, pour le fils que je t’ai donné car il est le plus grand don de mon Cœur pour toi.

Je bénis tous mes enfants, et je demande: Continuez à prier mon Rosaire tous les jours, car celui qui prie mon Rosaire avec une foi et un amour sincères n’aura pas une mort mauvaise et éternelle, mais sera emmené par moi-même à l’heure de la mort à la gloire du Ciel.

Je vous bénis tous et spécialement toi mon fils André, merci encore une fois d’être venu pour me consoler, retirer des épées de douleur de mon Cœur et aussi pour aider, guérir le cœur de mon fils Marcos par ton amitié, ton affection et ton amour véritables.

Merci, car aussi à travers toi je verse le baume sur tant de blessures que le monde a ouvert dans le cœur et l’âme de mon fils Marcos.

Merci, car ta présence ici est un chant d’amour, qui réjouit aussi mon Cœur et me fait oublier la tristesse que me donnent tant d’enfants qui n’acceptent pas et rejettent mon amour.

À toi et à vous tous mes chers enfants qui êtes ici aujourd’hui pour me consoler et m’aimer, je vous bénis et vous dis: Merci d’être venus, vous me manquiez!

Je vous bénis tous: de Fátima, de Lourdes et de Jacareí.

Shalom, la paix! »

NOTRE DAME APRÈS AVOIR TOUCHÉ LES OBJETS RELIGIEUX

Très Sainte Marie:

« Selon ce que j’ai déjà dit, où qu’un de ces chapelets arrive, je serai là vivante, vivante avec mon fils Vincent de Paul et Louise de Marillac, portant de grandes grâces du Seigneur.

Je vous bénis tous à nouveau pour que vous soyez heureux et je laisse la paix. Shalom!