TOUT CE QUE VOUS VIVEZ A PROPOS DU CORONAVIRUS, VOUS NE DEVEZ PAS LE PRENDRE DANS VOTRE CŒUR SI PROFONDÉMENT !

Valentina Papagna – Mon église est ruinée de l'intérieur. – La Voix de Dieu  Magazine

TOUT CE QUE VOUS VIVEZ A PROPOS DU CORONAVIRUS, VOUS NE DEVEZ PAS LE PRENDRE DANS VOTRE CŒUR SI PROFONDÉMENT !

( Message Céleste Via Valentina Papagna (Sydney, Australie) : Notre Seigneur nous attend dans le Tabernacle – 21 Février 2021 )

(Ce message a été reçu le 12 Février 2021)

Aujourd’hui, j’étais assez bouleversée et déprimée par certaines choses, et tout s’accumulait. Le soir, j’ai prié le Saint Rosaire et je suis allée me coucher, en espérant avoir un sommeil paisible. Mais ce ne fut pas le cas ; toute la nuit, j’ai eu des douleurs dans tout le corps, souffrant pour les Saintes Âmes.

Puis, vers le matin, aux alentours de cinq heures, je fis le signe de la croix et commençai à prier le Saint Rosaire.

Pendant mes prières, l’Ange est venu et m’a dit : « Je suis l’Ange du Seigneur. Notre Seigneur m’a envoyé pour te demander de venir avec moi ».

Immédiatement, j’ai pensé que j’allais aller voir des âmes du Purgatoire pour les consoler, mais au lieu de cela, l’Ange m’a emmené dans un endroit magnifique, que je n’avais jamais visité auparavant. Nous avons marché et marché encore quand soudain nous sommes arrivés à une très belle grotte. J’ai remarqué qu’un petit mur entourait la grotte.

L’ange a dit : « C’est maintenant que tu dois prendre ta chance. Tu dois traverser. »

Je sentais que je ne devais pas traverser ce mur, mais je l’ai fait comme l’Ange me l’avait demandé, d’abord avec une jambe, puis avec l’autre. L’ange est resté derrière. Lorsque j’ai posé mon premier pied, j’ai ressenti comme une décharge électrique dans ma jambe. Je savais que c’était un lieu très sacré.

Je me suis retrouvée dans la Grotte. J’ai reconnu notre Seigneur Jésus, assis au milieu avec un tabouret un peu bas à côté de Lui. Notre Seigneur était très jeune, un adolescent ; il n’avait pas de barbe. Il avait ce qui ressemblait à un turban blanc sur la tête, assez haut, de forme carrée, avec trois couches distinctes de tissu blanc pur drapé uniformément autour. Deux rubans soyeux, blancs comme la neige, pendaient de chaque côté de sa tête et reposaient sur ses épaules. Il ressemblait à une royauté, à un Roi. Il est le Roi.

J’ai dit à notre Seigneur : « Oh, mon Seigneur, je suis désolée d’avoir fait irruption chez Toi comme ça ! ».

Il dit : « Non, je t’attendais. » Montrant le tabouret bas, Il a dit : « J’ai préparé un petit siège pour toi ici. »


« Assieds-toi »,
me dit-Il.

Je me suis assise face à notre Seigneur, tout près de Lui.

Il a dit : « Je t’ai appelé ici. Je sais que tu souffres beaucoup, Je te donne beaucoup de souffrances, et tu passes par beaucoup de choses, mais aujourd’hui, c’est un traitement spécial pour toi. Demande-Moi n’importe quoi ! Que puis-Je faire pour toi ? »

J’ai répondu : « Rien vraiment, Seigneur ». Je me suis dit : « Je ne veux pas me plaindre à Lui de choses matérielles ». Je sentais que c’était un endroit trop sacré pour parler de ces choses.

Encore une fois, notre Seigneur a dit : « Tout ce que tu Me demanderas, Je le ferai pour toi. »

J’ai demandé à notre Seigneur s’Il pouvait aider un de mes proches qui a besoin d’aide.

« En temps voulu, cela sera fait », m’a-t-il dit.

J’ai dit : « Oh, Seigneur, Tu es si beau. Regarde Ta peau ! »

Notre Seigneur m’a permis de caresser Sa joue, qui était si lisse et satinée, si belle. J’ai caressé Sa joue comme une mère caresserait son enfant. Cela console notre Seigneur.

J’ai dit : « Seigneur, je me sens mal à l’aise d’avoir fait irruption comme ça. Je sens que cet endroit est un lieu très sacré et très saint. »

Il a répondu : « Tu vois, c’est ainsi que Je Suis ; j’attends que Mes enfants Me rendent visite. C’est ainsi que Je Me présente dans le Tabernacle. »

Il a demandé : « Pourquoi es-tu si triste ?
Tu vois, c’est pour cela que Je t’attends et que Je t’appelle ici afin de pouvoir te parler.

 » Tout ce que vous vivez, à propos du Coronavirus, toute la négativité que vous entendez sur terre, vous ne devez pas le prendre dans votre cœur si profondément, sachant que Je suis présent et que Je suis avec vous. Voyez comment nous sommes si intimement liés et apparentés, et Je veux vous guérir de toute cette tristesse. Si seulement Mes enfants savaient comment venir à Moi, Je guérirais tout le monde, mais ils ne le font pas. Ils restent avec Moi un petit moment, et puis ils s’éloignent. »

« Constamment, dans le monde, on parle d’une chose et d’une autre, ce qui rend les gens très contrariés. Mais vous devez vous approcher de Moi et penser à Moi. Je suis dans le Tabernacle, Je suis vivant, et Je sais tout ce que vous vivez et ce que vous expérimentez dans le monde, et cela va empirer ! Ils causent et planifient toutes sortes de maux », a-t-il dit.

Notre Seigneur m’a parlé pendant un moment de beaucoup de choses pour que je me sente mieux. Puis, tout à coup, l’expression de Son visage est passée du sérieux à la joie. Il a dit :  » Tu sais quoi ? Chantons ! Laisse tout les gens et le monde derrière toi ! »

Puis notre Seigneur a commencé à chanter, et j’ai chanté avec Lui. Nos deux voix sont devenues une seule voix qui s’élève. Il a levé les yeux, et j’ai levé les yeux. C’était si beau. Je n’ai jamais entendu un chant aussi beau. Nous chantions les notes les plus aiguës. Je n’avais pas réalisé que je pouvais chanter aussi bien. Ce n’était pas ma voix terrestre qui chantait, mais mon esprit et mon âme.

Nous avons chanté et chanté jusqu’à ce que mon chat entre, et je me suis soudain retrouvée dans ma chambre, toujours en train de chanter, puis tout s’est arrêté lorsque mon chat a commencé à miauler. J’aurais demandé à notre Seigneur quel genre de chanson nous chantions s’il n’y avait pas eu le dérangement causé par mon chat.

La paix et la joie que j’ai reçues de notre Seigneur sont restées avec moi toute la journée. C’était comme si j’étais en transe. Toute la tristesse et la négativité du monde m’avaient quitté. Ceci est valable pour tout le monde. Les gens souffrent et sont déprimés, surtout en ce moment, et notre Seigneur est là, dans le Saint Tabernacle, à nous attendre. Il attend que nous méditions sur Lui. Il veut avoir une relation intime avec chacun d’entre nous.

Nous pouvons dire à notre Seigneur :

Seigneur, je ne veux pas que Tu attendes,

mais si Tu peux m’aider et me guérir,

et me donner la paix et le courage

pour que je puisse continuer à vivre ma vie.

Je te remercie, Seigneur Jésus.

http://trinite-sainte-et-mariemamere.over-blog.com/