Mgr VIGANO : »L’ ÉTABLISSEMENT DU ROYAUME DE L’ANTICHRIST «  »

Mgr VIGANO : »L’ ÉTABLISSEMENT DU ROYAUME DE L’ANTICHRIST «  »

DÉCLARATION DE Mgr VIGANO sur le site Life Site News ..
Dans un entretien avec Life Site News, Mgr Vigano revient sur l’information, disant y voir le symbole d’une « répétition générale pour l’établissement du royaume de l’Antéchrist ».


( Lors d’Une nouvelle interview de Mgr Vigano, dans LifeSiteNews)

Qu’en pensez-vous Mgr ?

L’autel papal de la basilique vaticane n’a pas été utilisé depuis qu’il a été profané par l’offrande présentée à l’idole de la pachamama. À cette occasion, en présence de Bergoglio et de sa cour, un très grave sacrilège a été commis.

Mgr VIGANO :  » La profanation de la basilique du Vatican lors de la cérémonie de clôture du Synode panamazonien a souillé l’autel de la Confession, puisqu’un vase dédié au culte infernal de la pachamama a été placé sur sa table. Je trouve que cette profanation et d’autres profanations similaires d’églises et d’autels reproduisent en quelque sorte d’autres gestes similaires qui se sont produits dans le passé et nous permettent de comprendre leur véritable nature. »

A quoi faites-vous référence Mgr ?

Je fais référence à toutes les fois où Satan s’est déchaîné contre l’Église du Christ, des persécutions des premiers chrétiens à la guerre de Cosroe contre Byzance, de la fureur iconoclaste des mahométans au sac de Rome de la main des Lansquenets, et puis à la Révolution française, à l’anticléricalisme du XIXe siècle, au communisme athée, aux Cristeros au Mexique et à la guerre civile en Espagne, jusqu’aux crimes exécrables des partisans communistes pendant et après la Seconde Guerre mondiale et aux formes de christianophobie que nous constatons aujourd’hui dans le monde entier.


Chaque fois, invariablement, la Révolution – dans toutes ses nombreuses variantes – confirme son essence luciférienne, faisant émerger l’inimitié biblique entre la lignée du Serpent et la lignée de la Femme, entre les enfants de Satan et les enfants de la Sainte Vierge. On ne peut expliquer autrement cette férocité contre la Vierge et ses enfants.

Je pense en particulier à l’intronisation de la « déesse raison », qui a eu lieu le 10 novembre 1793 en la cathédrale Notre-Dame de Paris, au plus fort de la Terreur. À cette occasion aussi, la haine infernale des révolutionnaires voulut remplacer le culte de la Mère de Dieu par le culte d’une prostituée, érigée en symbole de la religion maçonnique, portée sur les épaules, sur une chaise à porteurs, et placée dans le sanctuaire. Les analogies avec la pachamama sont multiples et révèlent l’esprit infernal qui les inspire.

Et il compare la profanation de la Basilique papale par la pachama portée en triomphe par des adorateurs de divinités païennes ( lors du synode d’octobre 2019 ) avec un épisode méconnu (ou volontairement censuré de la mémoire collective, on comprend pourquoi…) de la Révolution française, quand le 10 novembre 1793, lors d’une prétendue « fête de la liberté », la « déesse raison » chassa symboliquement la Sainte Vierge de la Cathédrale Notre-Dame de Paris lors d’une cérémonie blasphématoire et fut intronisée solennellement sous les traits d’une prostituée foulant aux pieds un crucifix, en présence d’une populace déchaînée.

Effectivement, la comparaison des deux images a de quoi troubler et peut laisser place au doute…

( suite et source

Une nouvelle interview de Mgr Vigano, dans LifeSiteNews