Un message gardé secret pour ces temps révélé !

Un message gardé secret pour ces temps révélé !

Nous sommes mardi soir le 28 décembre 2004.

Moi Lucie Plouffe de la Malbaie livre ce message éclairé par le Seigneur.

———————————–

En ce soir de décembre j’ai bien des choses à vous dire. Dans le monde présentement les choses commencent à brasser, les vagues ont déferlé en raz-de-marée, tu dis : en Asie du sud, il y a des milliers de morts et cela se produira encore très bientôt, c’est Moi votre Seigneur qui le prédit.   Ma prophète Lucie n’est pas une prophète de malheur, elle dit la véritéTu dis: tout se produira en cette nouvelle année 2005.   La terre, oui la terre entière est bousculée par ce désastre, par ce tremblement de terre qui a eu lieu à Noël 2004.  C’est pas beau à voir, c’est laid et ce le sera encore. 

Moi Lucie je dis au Seigneur :   -Dis-moi mon Dieu que se passera-il, Toi qui me dis tout au cœur ; bien des choses ?

Jésus tu dis : -ce sera encore plus laid dans le monde ; si laid que les gens n’en croiront pas leurs yeux, tu dis : la désolation sera grande dans le monde on ne saura plus comment faire pour aider les sinistrés, tu dis :  tous ces gens qui souffrent : les survivants, les riches donneront mais se sentiront impuissants.  Tu dis Seigneur : tout sera empoisonné, l’eau une source très rare dans les pays des tremblements de terre et ce sera la pire, la pire des causes de maladie sans compter les maladies causées par les morts en si grand nombre ; ce sera très difficile de tous les enterrer, les survivants ne suffiront pas à la tâche, ils seront épuisés.

Tu dis Jésus mon Dieu : – ma belle, ma bien-aimée ne crains pas Je suis avec toi, même si Je te dis des messages tragiques qui bouleverseront le monde.  Mes enfants commencent à crier mon Dieu mais où est tu ? 

 (Pourquoi laisses-tu faire ces désastres ?)

 – Ils commencent à m’implorer, ils pleurent dans leurs misères, ils ont faim, ils ont peur, peur que la terre tremble, tremble encore.  Mes amours, partout ailleurs dans le monde ; priez, priez pour eux, c’est ce qu’il y a de mieux à faire pour que les âmes soient sauvées.  Priez pour les âmes qui périront encore !  Vous, mon petit reste ne pensez pas qu’à vous, priez, priez et priez, prenez du temps, le temps c’est si important.

Moi Lucie, je dis au Seigneur :  Seigneur, Seigneur éclaire-moi!   Dis-moi les pays qui seront touchés ?   Est-ce que tu veux me le dire?

Jésus me dit :  Mon cœur en Asie du Sud, mon cœur que ce sera plus à l’est, les îles à l’est.  Je ne te dis pas des noms.

Moi Lucie ajouta :   parce que tu dis que tu ne veux pas m’effrayer. 

Seigneur!   Bénis déjà ces âmes qui vont partir vers toi, Seigneur !   Porte secours Seigneur à toutes ces personnes qui vont mourir, en particulier à leur âme, aux survivants, aie une pensée toute spéciale pour eux pour qu’ils soient capables de ne pas s’effondrer devant autant de si grand désastre devant eux.

Tu dis Seigneur :   mon amour Je veille sur eux, ceux qui survivront, Je ferai de mon mieux, certains mourront après.   Tu dis : ne pourront survivre à cause des maladies.  Tu dis Seigneur : que mon peuple se réveille, qu’il voit, qu’il comprenne que Je suis là pour eux, que Je veux que leur bien mais, ils ne m’ont pas écouté, la plupart ne m’ont pas écouté. Ils n’ont pas écouté Ma mère, la plupart, n’ont pas écouté.

Message du Seigneur, du mardi 28 décembre 2004, ( suite) 2                                                         

Quelle désolation Je ressens Moi votre Dieu, Je ressens devant l’inévitable, ce désastre et ceux qui suivront.  Tu dis Mon Dieu :  Je vais recréer ma terre. Tu dis : Je vais façonner le cœur de mes enfants à nouveau pour rebâtir le monde dont J’ai toujours voulu, un monde d’amour que de paix, que de joie.  Un monde où tous se respecteront, où tous auront ma Lumière. 

Tu dis :  Mes enfants bien-aimés demeurez dans ma paix, la vie est Éternelle.   La vie c’est l’Amour, l’Amour Éternel celui qui (est) plus fort que tout ; pas l’amour des hommes comme plusieurs ont pensé, mais mon Amour.   Mon amour qui est véritable est plus fort que tout, celui que plusieurs de mes enfants n’ont pas voulu.  C’est cet amour, c’est cet amour que Moi votre Dieu J’ai donné à celle qui vous parle et que J’ai donné à mon petit reste qui restera à l’heure de mon jugement sur la terre comme au ciel.   C’est cet amour que Je veux, que J’ai toujours voulu pour mes enfants, mes enfants de la terre. Cet amour qui est unique et seul Dieu, Moi votre Père, peut vous le donner.

Pourquoi n’en avez-vous pas voulu, plusieurs d’entre vous, mes chers enfants que J’aime tant ?   Vous l’avez refusé croyant à bien d’autres dieux que Moi, que Moi votre Sauveur, celui qui s’est fait homme en mon Fils pour vous sauver, pour tout vous pardonner, pour vous donner la vie, pas n’importe quelle vie… mais la vie Éternelle ; car oui votre âme elle vit, elle vivra toujours.  Si ce n’est pas auprès de Moi votre Dieu, ce sera dans les ténèbres, celui qui aura su vous y conduire, Satan mon ange déchu.

Je sauverai, Moi votre Dieu, tous ceux que Je voudrai parmi vous mes enfants dans le monde, Je garderai mes meilleures brebis, les plus belles brebis auprès de Moi.  Je veillerai spécialement sur elles, car elles m’aiment, elles prient, elles ne veulent que le bien pour leurs frères, pour leurs sœurs.  Mes brebis, elles ont grand coeur, elles croient en Moi, elles me confient tout, Moi leur Dieu.  Mais, Moi votre Dieu, J’aime tous les enfants, tous mes enfants de la terre, chacun de vous ; peu importe le choix que vous aurez fait jusqu’à la fin du monde.   Éternellement, Je vous aimerai et Je vais aimer mes enfants même ceux qui périront en enfer.  

Jamais personne, aucun de vous mes enfants, vous pourrez imaginer mes peines, ma grande désolation.  Personne ne peut s’imaginer mes joies et mes peines.  C’est aussi grand que l’Amour que Je peux porter à chacun de vous mes enfants comme un parent qui aime ses enfants.  Je parle d’un parent qui a mis au monde un ou des enfants. 

Mes choisis de cœur en ces derniers temps, peuvent un peu mieux saisir et comprendre mes peines.  Mais vous tous mes amours, mon petit reste, sachez que vous faites un peu ma joie.  Moi votre Dieu, Je vous dis merci, merci de m’aimer, de croire en Moi, de me faire confiance. 

Savourez !  Oui savourez chaque instant, chaque jour, chaque moment de vie avec ceux que vous aimez présentement.  Ces temps sont précieux chaque jour, oui chaque jour il est précieux auprès des vôtres.  Le temps passé ne peut revenir, le temps présent se vit en ce moment, et le temps futur n’est pas encore là ; il arrivera ; le temps futur m’appartient, il est entre mes mains, il ne vous appartient pas, ne vous inquiétez pas, car il est à Moi.

 Demeurez dans ma paix, Je vous la donne, n’ayez pas peur !  Regardez pas trop la télévision, regardez pas trop les mauvaises nouvelles,  à la place prenez du temps pour prier, rassemblez-vous pour prier.  Prenez le temps de vous aimer les uns les autres, de partager, de goûter à la vie, au bonheur.  Voilà le message de votre Dieu.   Je ne veux pas éterniser ce soir, car Je veux que ma choisie puisse prier. 

Amen.  

Moi Lucie, je dis au Seigneur : Amen mon Dieu

( Source : https://maranathajesus.net/2020/11/11/un-message-garde-secret-pour-ces-temps-revele/?fbclid=IwAR3D6wQccLjvNSrwKGsiKAXkMXzePrhL5DP7cHbZmVyjxcM7Xf2vgQ70nZE