UN EFFONDREMENT MONDIAL DE L’ÉGLISE ? L’ÉGLISE DOIT METTRE DE L’ORDRE DANS SA PROPRE MAISON AVANT D’ÉVANGÉLISER LE MONDE.

Un cardinal néerlandais s'attend à un effondrement mondial de l'Eglise

UN EFFONDREMENT MONDIAL DE L’ÉGLISE ? L’ÉGLISE DOIT METTRE DE L’ORDRE DANS SA PROPRE MAISON AVANT D’ÉVANGÉLISER LE MONDE.

Un cardinal néerlandais s’attend à un effondrement mondial de l’Église

Le cardinal Willem Eijk d’Utrecht, Pays-Bas, parle de l’effondrement de l’Église néerlandaise dans un livre d’entretiens avec Andrea Galli (Sandro Magister, 21 septembre).

Les Pays-Bas étaient l’un des pays les plus catholiques du monde, fournissant 12% des missionnaires catholiques. Aujourd’hui, sur une population de 17 millions d’habitants, seuls 150 000 d’entre eux assistent à la messe dominicale, la plupart étant des immigrants.

Selon Eijk, dès les années 1940, les catholiques néerlandais étaient plus liés à l’Église pour des raisons sociales, comme le fait d’être membre d’une association catholique, que par la foi.

Il observe que Vatican II voulait que l’Église s’ouvre à la société, ce qu’elle a fait, alors que la société ne s’est pas ouverte à l’Église. Au lieu de cela, l’Église a été expulsée de la vie publique. Après cela, « l’Église est tombée dans l’une des crises de foi les plus profondes de son histoire ».

Eijk suggère que l’Eglise doit mettre de l’ordre dans sa propre maison avant de pouvoir évangéliser le monde.

Il ne s’attend pas à un schisme, « je pense plutôt que ce qui s’est déjà passé avec nous en aux Pays-Bas se produira dans de nombreuses parties du monde ».

https://gloria.tv/post/gm3irHSWKLSZ1VJZbGtZFpeBD