LES COUPLES HOMOSEXUELS POURRAIENT RECEVOIR UNE BÉNÉDICTION FORMELLE ET FONDÉE SUR LA LITURGIE !

LES COUPLES HOMOSEXUELS POURRAIENT RECEVOIR UNE BÉNÉDICTION FORMELLE ET FONDÉE SUR LA LITURGIE !

( un projet en étude qui risque d’aboutir à ses fins )

L’ÉGLISE CATHOLIQUE D’AUTRICHE :UNE BÉNÉDICTION DES COUPLES HOMOSEXUELS EN RÉFLEXION

( SOURCE : Article du journal La Croix paru le vendredi 29 mai 2020 )
de Anne-Laure Juif (avec CNA), à 14:27.

Le livre « Bénédiction des partenaires de même sexe » (en allemand Benediktion von gleichgeschlechtlichen Partnerschaften), paru en Autriche fin avril, explore la façon dont les couples homosexuels pourraient recevoir une bénédiction formelle et fondée sur la liturgie.

« Le sujet a évolué », déclare le père Ewald Volgger, dans un entretien dans KirchenZeitung, unerevue du diocèse de Linz. Il est professeur de science liturgique et de théologie sacramentelle à l’Université privée catholique de Linz. Avec Florian Wegscheider, il aborde la possibilité d’introduire une bénédiction officielle pour les couples de même sexe.

« Les enseignements de l’Église rencontrent de moins en moins de résonance dans la société et au sein de l’Église, la théologie morale préconise en particulier de nouvelles approches dans la considération de l’homosexualité », explique-t-il.

Une bénédiction « fondée sur la doctrine de l’Église »

En 2015, la Commission liturgique d’Autriche (LKÖ) a donc approché le chercheur pour apporter un point de vue liturgique au débat. Elle est l’une des commissions de la Conférence épiscopale autrichienne. Le livre de 200 pages est le fruit d’une conférence scientifique organisée par l’Université privée catholique de Linz.

Avant d’aborder la bénédiction des couples homosexuels, le livre donne un aperçu de la situation juridique à propos du mariage pour les homosexuels en Autriche, autorisé depuis janvier 2019.
Leur recherche se fonde sur des éléments des Écritures, la tradition de l’Église, les questions de théologie éthique et liturgique.

Selon l’auteur, l’introduction d’une bénédiction officielle nécessiterait un changement dans le catéchisme « parce qu’une liturgie officielle de l’Église doit être fondée sur la doctrine de l’Église ».

Cette avancée serait possible notamment parce que des prêtres « accompagnent déjà des couples du même sexe ».
Dans la région de la Haute-Autriche, des paroisses organisent des bénédictions pour les couples homosexuels au moment de la Saint-Valentin.

« Exprimer l’obligation de soins mutuels, de fidélité et d’exclusivité ».

Cependant, le liturgiste distingue le mariage et la bénédiction qui pourrait être donnée aux couples homosexuels.
Il souligne : « La bénédiction n’est pas un sacrement, elle ne se situe pas au même niveau que le sacrement de mariage, mais est néanmoins un acte officiel de bénédiction. »

« Si les partenaires vivent le don de l’amour mutuel dans la fidélité (..) et façonnent leur vie avec les dons spirituels de Dieu (…), indique Ewald Volgger au journal diocésain, leur relation est aussi une image de la bonté et de la charité de Dieu. » Cela serait ainsi un moyen pour l’Église « d’exprimer l’obligation de soins mutuels, de fidélité et d’exclusivité », poursuit-il.

Des évêques allemands se sont déjà prononcés sur la bénédiction des couples homosexuels, tel que l’ancien président de la Conférence épiscopale allemande. « Selon le cardinal Reinhard Marx, les couples homosexuels peuvent recevoir une bénédiction « dans le sens de la pastorale » dans l’Église catholique », écrivait fin décembre 2019 le portail d’information religieuse Katolisch.de.

En Italie, l’archevêque de Bologne, Matteo Zuppi, est interviewé dans la préface du livre L’Église et l’homosexualité.

Une enquête à la lumière du Magistère du pape François, de Luciano Moia, rédacteur en chef du quotidien catholique italien Avvenire.

« En acceptant la personne, nous ne pouvons pas ignorer son orientation », indique Mgr Matteo Zuppi, dans cet entretien. Il considère que « l’écoute profonde de la personne dans ses situations de vie » est « négligée par nos communautés ».

Dans l’exhortation apostolique post-synodale Amoris Laetitia, le pape François écrit que les personnes homosexuelles « doivent pouvoir bénéficier de l’aide nécessaire pour comprendre et réaliser pleinement la volonté de Dieu dans leur vie ».
Mais il reprend également une note de la congrégation pour la doctrine de la foi, publiée en 2003, pour rappeler que les unions de personnes de même sexe ne peuvent en aucun cas « être comparées au mariage ».

( Voir plus bas les captures d’écran de cet article car celui-ci est réservé aux abonnés du Journal La Croix. )

( Voire également l’article à cette page : https://www.facebook.com/notes/catholiques-réveillez-vous/la-bénédiction-des-couples-homosexuels-en-réflexion/194774865316185/

L’image contient peut-être : texte