JE SAIS QUE TOUS MES ENFANTS DANS LE MONDE SOUFFRENT DE CE FLÉAU QUI FRAPPE L’HUMANITÉ !

JE SAIS QUE TOUS MES ENFANTS DANS LE MONDE SOUFFRENT DE CE FLÉAU QUI FRAPPE L’HUMANITÉ !

Message Céleste Via Valentina Papagna (Sydney, Australie) – 10 04 2020

Vendredi Saint

Ce matin, alors que je disais mes prières, la Très Sainte Vierge Marie est venue à moi, vêtue d’une belle tunique blanche, et d’un manteau bleu couvrant sa tête.

Elle dit : « Mon enfant, Je viens te consoler. Je sais que tous mes enfants dans le monde souffrent de ce fléau qui frappe l’humanité, qui se propage et qui n’en finit pas. C’est un processus très lent ».

« Vous êtes tous très limités et contrôlés par le mal, surtout maintenant, en ce temps de la Passion de mon Fils et de Sa Souffrance. Vos églises partout dans le monde vous sont fermées à tous pour un temps.

Toute liberté semble perdue et la spiritualité vous a été enlevée à tous ».


« En ce moment, le mal est au pouvoir, et il pense qu’il va être le seul à gagner, mais ! mes enfants ne perdent pas espoir car nous, du Ciel, nous prions tous pour vous.

Priez et continuez à offrir à mon Fils Jésus, vos souffrances afin que vous puissiez être en Sa Sainte Présence. En ce temps présent, vous êtes également soumis à des restrictions, et ne pouvez être en Sa Sainte Présence dans la Véritable Église ».

« Priez et ayez confiance en mon Fils Jésus. Priez comme vos parents et vos ancêtres vous l’ont enseigné quand vous étiez petits enfants. N’oubliez pas que vous traversez une période difficile de la fin des temps, mais !  que vous n’êtes pas seuls ».

« Faites grandir votre foi en priant et en lisant les Saintes Écritures. De cette façon, vous « vous » unirez à Mon Fils Jésus. Il est toujours présent, et Il écoute, et Il vous donne chaque jour force et courage. Il vous aime tous tant ».

« Vous ne pouvez pas imaginer ce qu’Il ressent pour vous tous, Ses enfants. Il vous aime immensément, et Il vous bénit aussi en cette Sainte Pâque, d’une manière très spéciale ».


« Ne perdez pas espoir mais ! faites confiance à mon Fils et à moi-même en tant que Mère des Douleurs. »
Après que la Sainte Mère Marie m’ait dit tout cela, je suis devenue si émotive que je n’ai pas pu m’empêcher de pleurer, en pensant à la façon dont nous sommes limités en toutes choses, en particulier par le fait de ne pas pouvoir assister à la Sainte Messe. Puis elle est partie.

Environ une heure et demie plus tard, la Sainte Vierge réapparut de nouveau.

Elle dit : « Je me demande si notre fille répondra à cet appel, que nous lui adressons. Jésus et moi souhaitons que tu diffuses ce message dès que tu le peux. Sois courageuse ».

J’ai répondu ainsi : « Merci, Seigneur Jésus et ma Mère. Ayez pitié de nous et protégez-nous ».

Quand la Sainte Mère est venue ce matin, je priais l’Angélus.

Elle m’a dit : « Je te regardais pendant que tu priais l’Ave Maria et le Notre Père, très vite. N’oubliez pas que lorsque vous nous priez, vous nous parlez, aussi vous devez prier lentement, parce que nous sommes présents et nous écoutons ».


http://trinite-sainte-et-mariemamere.over-blog.com/